Vous cherchez aujourd’hui un boîtier performant afin de vous professionnaliser en tant que photographe. Félicitation pour ce très beau challenge ! Vivre de sa passion n’est chose facile et parfois encore mal accepté par la société. Néanmoins, c’est tout a fait possible !

Qu’est-ce qu’un photographe professionnel ?

Un photographe professionnel, est, par définition, un photographe qui vend son travail photographique. Il est nécessaire de différencier deux grandes familles de photographes et de sources de revenus :

  • La vente de prestations suite à des commandes des clients
  • La vente de droits d’auteur pour des œuvres pré-existantes

Cependant, peu importe votre activité et vos sources de revenus, dès lors que vous tendez à vivre de votre travail en tant que photographe, vous pouvez alors vous considérer comme photographe professionnel. Tout le monde ne sera peut-être pas d’accord, mais ne vous laissez pas décourager, vous connaissez vos ambitions et vos objectifs alors foncez !

Qu’est-ce que la « qualité professionnelle » ?

Pour faire simple, car il s’agit d’un sujet très subjectif et source de désaccords, un photographe professionnel (donc qui vit de la photo) n’est pas tenu d’avoir 20 ans d’expérience et tout un savoir faire pointu dans les domaines de la composition ou encore de la science des couleurs. Chaque année de nouvelles personnes autodidactes se lancent dans l’aventure de l’entrepreneuriat et arrivent très rapidement à vendre leurs services. Certaines personnes trouveront sans aucun doute que la qualité de leur travail n’a rien de professionnelle et que le manque d’expérience est flagrant voir choquant, mais la réalité est que ces personnes arrivent à séduire des clients et à les faire signer. N’oubliez jamais qu’il existe des clients avec des portefeuilles radicalement opposés et donc avec des exigences très variables.

Cependant, même s’il y a à manger pour tout le monde, votre ambition doit être et rester le travail bien fait et au juste prix. Vos tarifs évolueront en fonction des critères suivants :

  • Votre expérience et renommée
  • La singularité de votre travail
  • L’expérience client que vous proposez
  • La « qualité » de votre travail : créativité, technique, qualité d’image,…
  • Vos charges : Statut, taille de votre société, employés,…
  • Le matériel que vous utilisez

Pour certains, c’est l’ensemble de ces critères qui différencie un photographe dit « professionnel » d’un photographe non professionnel. Nous n’utilisons volontairement pas le terme « amateur » car nous sommes tous des amateurs de photographie.

Attardons-nous maintenant sur l’aspect matériel car il s’agit bien de ça sur ce site.

De quel matériel avez-vous besoin ?

Ce qui va essentiellement différencier un professionnel expérimenté d’un professionnel débutant c’est sa capacité à réagir rapidement et efficacement en cas d’imprévu ou de casse matériel. Forcément, lorsque l’on débute, nous n’avons pas les moyens de nous déplacer systématiquement avec deux boîtiers pour assurer nos arrières (et surtout ceux de notre client sans qu’il n’en ai même conscience). Pourtant il s’agit là d’un élément crucial à ne pas négliger, notamment si votre activité grossit et que les risques de perte, vole, casse, ou défaillance augmente pour votre matériel actuel.

Ainsi notre premier conseil est de rapidement songé à vous équiper d’un boîtier de secours dès que vous vous déplacer sur une prestation. Votre budget doit donc être réfléchi en intégrant cette donnée. Si vous ne pouvez pas vous le permettre, l’occasion ou la location sont de très bons moyens de dormir tranquille et d’attaquer votre journée de travail de la façon la plus zen possible.

Un autre élément qui tend à se développer, est la possibilité d’embarquer deux cartes SD dans votre boîtier afin de réaliser une sauvegarde instantanée de votre travail. Encore une fois, l’idée ici est d’assurer le coup et de minimiser les risques.

Vous noterez que nous n’avons toujours pas abordé les questions de définition de capteur, de rapidité d’auto-focus ou encore de types d’objectifs. Tout simplement car cela est secondaire. Vous pouvez très bien réaliser vos prestations avec un boîtier argentique des années 50 s’il s’agit de votre volonté artistique et que vos clients sont prêts à payer pour cette singularité. Aujourd’hui la course est en effet à la définition et à la rapidité de mise au point dans n’importe quelle situation et avec n’importe quel sujet, mais n’oubliez pas que le métier de photographe existe depuis plus de 100 ans et qu’un bon boîtier des années 2010 est toujours un bon boîtier des années 2010. Il est donc important pour vous d’identifier le besoin et les attentes des clients que vous souhaitez séduire. Vous rêvez peut-être du dernier bébé de votre marque préférée mais est-il nécessaire de vous ruiner avant même d’avoir commencer à vendre vos premiers clichés ? Etes-vous certain de ne pas réussir à retranscrire une émotion via une belle composition et un timing parfait avec un appareil photo d’occasion ? A méditer.

Vous l’aurez donc compris, n’importe quel boîtier peut vous permettre de vous professionnaliser sauf réserve d’en faire bon usage. Vous risquer simplement de devoir faire face aux critiques puériles de certains de vos confrères jaloux de vous voir réussir à vendre votre travail avec du matériel moins onéreux que le leur.

Néanmoins, vous équiper d’un boîtier dernière génération et catégorisé « pro » vous permettra :

  • D’être plus efficace sur le terrain face à votre client : boîtier rapide et ergonomique
  • De prendre moins de risques et d’assurer le coup : boîtier de secours
  • De sécuriser vos données directement sur le terrain : double port SD
  • Et… de paraître plus « pro » : c’est idiot mais cela rassure certains clients

Les boîtiers ci-dessous correspondent donc à ce besoin.

Sony

Sony A7 Mark III

Le Sony A7 Mark III est le boitier Sony qui a marqué les esprits en 2018. Doté d’un capteur plein format, cet hybride rassemble des performances de boitier haut de gamme qui satisferont largement les photographes et vidéastes professionnels à un prix attractif  de 2300€ à son lancement (compte tenu de l’ensemble des fonctionnalités et de la qualité du boitier).

2 164,76

Sony A7R Mark III

Le Sony A7R Mark III est le concurrent du Nikon D850.

Cet hybride haut de gamme rivalise avec les meilleurs reflex. Les professionnels de la photo tomberont sous son charme grâce à sa haute qualité d’image et sa compacité malgré quelques fausses notes comme la stabilisation mécanique qui ne fonctionne pas de pair avec les systèmes optiques et un écran tactile limité.

2 829,00

Canon

Canon EOS R

Le premier hybride plein format de Canon et aussi le plus compact et léger de sa catégorie. Le Canon EOS R s’adresse aux photographes et vidéastes amateurs. Son mode de mise au point est ultra rapide en photo et assure un suivi de mise au point fluide en vidéo. Cependant, un utilisateur expert n’y trouvera pas tout à fait son compte.

2 299,00

Canon 6D Mark II

Le Canon 6D Mark II satisferont les photographes amateurs amoureux du capteur plein format ou des photographes experts ou professionnels en tant qu’appareil photo reflex d’appoint.

1 329,06

Canon 5D Mark IV

Les Canon 5D font références depuis des années chez les photographes professionnels mais aussi les vidéastes depuis le Mark II. Le Canon 5D Mark IV est polyvalent, performant et d’une fiabilité redoutable. En d’autres mots, il s’agit d’une valeur sûre. Il est destiné aux photographes professionnels.

2 899,00

Canon 1DX Mark II

L’imposant Canon 1DX mark II s’adresse aux photographes experts ou professionnels principalement spécialisés dans la prise de vue sportive, automobile ou animalière.

5 879,00

Canon 7D Mark II

Le Canon 7D mark II est un appareil photo reflex qui se positionne en haut de gamme. Il satisfera les photographes experts amateurs de vitesse. Idéal pour les scènes sportives, animalières, en plein nature et pour les prises de vues nocturnes.

1 499,00

Nikon

Nikon Z 7

Le Nikon Z7 est l’un des premiers hybrides Nikon avec le Z6 destiné aux photographes et vidéastes experts et professionnels. Son capteur plein format d’une résolution de 46Mpx permet de réaliser des impressions grand format type A0. Un boitier très réactif et des images de bonne qualité même en haute sensibilité. Cependant, l’absence de certains points tels que la reconnaissance des yeux, la faible autonomie de la batterie, un seul emplacement de carte mémoire le rendent encore perfectible.

3 299,00
Parcourir la wishlist

Nikon D850

Le boitier Nikon D850 séduisant en photo et en vidéo est le principal concurrent du 5DS R. Il est destiné aux photographes et vidéastes experts.

 

3 174,94

Nikon D5

Le redoutable boitier Nikon D5, destiné aux photographes experts, est idéal pour les scènes de sport, les reportages même en conditions difficiles grâce à sa résistance.

6 390,00

Fujifilm

Fujifilm X-T3

Le Fujifilm X-T3 est presque irréprochable ! Avec un capteur APS-C de 26 Mpx, ses prises de vue 4K/UHD, il s’adresse aux photographes et vidéastes experts. Il offre une très belle qualité d’image et une réactivité redoutable, sa prise en main et son viseur sont agréables. Ses petits bémols : son capteur qui n’est pas stabilisé et son autonomie un peu faible.

1 348,90

Panasonic

Panasonic Lumix G9

Le Panasonic Lumix G9 a presque tout pour plaire. Très performant en photo ainsi qu’en vidéo, il séduira les photographes et vidéastes professionnels.  Cependant, sa polyvalence a des limites. C’est un boitier encombrant ce qui ne s’avère pas idéal en reportage et ses performances en sensibilité ISO sont limitées. Reste à savoir qu’elles sont votre utilisation et vos priorités.

Ce boitier a un prix très attractif compte tenu des performances qu’il propose.

1 339,00